prévention

Lancement de la décennie pour la sécurité routière

Par ATS le 05.05.2011 à 16:33

Les accidents de la route font 1,3 million de morts par an et pourraient provoquer le décès d’1,9 million de personnes en 2020. Pour endiguer ce fléau, la première décennie mondiale pour la sécurité routière sera officiellement lancée la semaine prochaine, a indiqué jeudi l’OMS.

Les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans et la neuvième au niveau mondial, avec près de 1,3 million de décès par an.

Les accidents de la circulation font, en outre, entre 20 et 50 millions de blessés chaque année. Pour marquer le lancement de la décennie le 11 mai, les gouvernements de plusieurs pays organiseront des manifestations. Ils publieront des plans pour améliorer la sécurité et la prise en charge des victimes.

L’insigne de la sécurité routière, symbole de la Décennie, sera projeté sur plusieurs sites nationaux célèbres, dont Times Square à New York, la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro, Trafalgar Square à Londres et le Jet d’eau de Genève.

La directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé Margaret Chan a souligné que «les accidents de la circulation sont un problème de santé et de développement de plus en plus grave qui touche toutes les nations».

Plan mondial

Le Dr Etienne Krug, directeur du Département Prévention de la violence à l’OMS, a présenté un plan mondial qui pourrait épargner cinq millions de vies en dix ans s’il est appliqué. Il vise à améliorer la sécurité des routes et des véhicules, à renforcer les services d’urgence et, plus généralement, à améliorer la gestion de la sécurité routière.

Il préconise également un renforcement de la législation et de son application en ce qui concerne le port du casque et de la ceinture de sécurité, l’utilisation de dispositifs de sécurité pour enfants, la conduite en état d’ébriété et les excès de vitesse.

Aujourd’hui, seuls 15% des pays disposent d’une législation globale prenant en compte tous ces facteurs. Près de la moitié des tués sur les routes dans le monde sont des piétons, des cyclistes ou des motocyclistes. Le Plan mondial propose aussi des mesures qui permettraient de protéger ces usagers vulnérables, comme l’aménagement de pistes cyclables, de chemins piétonniers et de voies de circulation séparées pour les motocyclistes ou un meilleur accès aux transports publics.

Sondage

Avoir un nom suisse est-il un avantage pour trouver un logement ou un emploi?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce