Téléphonie

Sunrise fait des cadeaux téléphoniques aux fonctionnaires. Pourquoi ?

Par SOPHIE MURITH le 30.09.2010 à 15:27

Nous avons demandé à l’opérateur si tous les employés d’entreprise pouvaient bénéficier d’un abonnement mobile à 25 francs au lieu de 100 francs.

Un abonnement tout compris pour 25 francs. C'est le privilège des fonctionnaires genevois désormais. L'Etat de Genève avait lancé un appel d'offre pour modifier les contrats professionnels de téléphonie mobile de ses employés. Sunrise a été plus que généreux. Sur les prix comme sur les personnes autorisées à en bénéficier. L'entreprise de téléphonie a étendu son offre à tous les collaborateurs et élus du canton et pas uniquement aux personnes dont le besoin professionnel était reconnu. "Tout le monde doit être à même de pouvoir profiter des services avantageux de Sunrise. Il n'y a pas de raison de limiter notre offre. Enfin de compte c'est l'Etat et tous les clients qui profitent des prix avantageux de Sunrise", déclare Roger Schaller, porte-parole de Sunrise.

Tout le monde? Les prestations proposées à l'Etat de Genève se monnaient à plus 100 francs chaque mois pour le commun des mortels. Sunrise affirme avoir signé d'autres contrats de ce genre avec des sociétés et administration. "Les conditions dépendent de divers facteurs, notamment des prestations souhaitées", explique Roger Schaller. A la question de savoir à partir de quel nombre d’employés les entreprises et collectivités publiques peuvent-elles bénéficier de ce genre de conditions, nous n'obtiendrons pas de réponse chiffrée de la part de Sunrise. "Toutes les administrations, grandes sociétés mais aussi des PME peuvent profiter des produits et services de Sunrise", se borne à répondre Roger Schaller, porte-parole de l'entreprise. Une bonne manière d'augmenter ses parts de marché pour une société qui vient de se faire racheter par le groupe londonien CVC et qui prépare son entrée en bourse? Réponse évasive du représentant de Sunrise:"le but de Sunrise est d'offrir à ses clients les meilleures prestations par rapport qualité/prix et de gagner ainsi des parts de marché."

Jeudi, Le Matin annonçait que l'Etat de Genève avait porté plainte contre l'entreprise Medinex, mandaté par Sunrise pour promouvoir son offre auprès des fonctionnaires genevois. La Chancellerie reproche au sous-traitant l'utilisation abusive des armoiries du canton dans sa publicité ainsi que celle des fichiers d'adresses de l'Etat. Carlos Medeiros, gérant de Medinex, affirme qu'il a obtenu ces données de façon honnête, en les achetant à des entreprises de marketing. Le blason du canton a toutefois été retiré de la réclame. Un sujet sur lequel Sunrise ne désire pas communiquer.