Interview

Pierre Maudet: «Amender les mendiants s’avère peu efficace»

Par Guillaume Schlaepfer le 03.11.2011 à 00:00

Selon le maire de Genève, Pierre Maudet, le dossier de la mendicité doit être repensé. La Ville veut aider les Roms de Bulgarie.

Pour être crédible, la politique de lutte contre la mendicité et les campements sauvages installés par les Roms doit être complétée par des mesures d’aide dans leur pays d’origine. On ne peut se contenter d’agir contre les effets, il faut agir sur la cause», estime le maire de la Ville de Genève, Pierre Maudet.

Les mesures répressives en question sont les amendes qui sanctionnent la mendicité et le débarras systématique des camps sauvages, mené depuis trois?ans par la Voirie, avec des agents de police municipale et des gendarmes. S’agissant des mesures d’aide, Pierre Maudet fait allusion au développement d’une collaboration entre la Ville de Genève et celle de Sofia, capitale de la Bulgarie. Il s’en explique.

Quelle politique préconisez-vous pour limiter l’immigration de mendiants roms?
Premièrement, ce n’est pas la Ville qui définit la politique en la matière, mais le Canton, ce qui pose problème, car les communes sont le dernier maillon de la chaîne. Elles doivent gérer les problèmes et en assumer les coûts. La répression de la mendicité par des amendes se montre peu efficace et coûte cher en temps et en moyens. Il existe pourtant une base légale pour les renvoyer puisque la plupart des mendiants en question ne disposent pas de moyens suffisants pour subsister. Il faudrait reprendre le dossier au niveau cantonal et fédéral.

Le déblaiement systématique des campements ne se montre pas beaucoup plus efficace et il coûte cher à la Ville. Ne croyez-vous pas qu’il serait préférable de leur aménager un lieu de campement autorisé?
Ce serait agir de manière hypocrite: d’une part on interdirait la mendicité et de l’autre on fournirait un lieu pour rester. De plus, comme le dit ma collègue Esther Alder, on ne veut pas créer d’appel d’air. Je voudrais préciser toutefois que la politique de la Ville envers la mendicité est ferme mais humaine: en hiver, les mendiants peuvent loger dans des abris de la Protection civile.

En quoi consiste la collaboration de Genève avec la Ville de Sofia?
Il s’agit d’une collaboration initiée il y a environ trois?ans et qui doit s’établir sur le long terme. Elle repose sur trois volets: le tri des déchets, la protection de l’espace public et la gestion des espaces verts. La contribution de Genève consiste essentiellement à amener son expertise dans ces domaines. Par exemple, concernant les espaces publics, la Municipalité de Sofia a repris le règlement genevois sur l’affichage public, qui lui permet de lutter contre les effets de l’affichage sauvage. Nous les conseillons également pour la réfection et l’aménagement des espaces verts. Sofia est désormais à l’avant-garde en matière de parcs. Enfin, il y a la gestion des déchets, un secteur à fort potentiel de développement. Outre son aspect écologique, le recyclage constitue une source de matière secondaire très intéressante.

En quoi cette collaboration profite-t-elle aux populations roms de Bulgarie?
En tant qu’ethnie défavorisée, les Roms s’occupent traditionnellement du traitement des déchets. Actuellement, ils font de la récupération en triant manuellement les détritus sur des tapis roulants. C’est un système de traitement a posteriori qui manque beaucoup d’efficacité. Avec l’aide d’experts de la Voirie, ils mettent en place un système de récolte et de tri en amont, comme on le fait ici. On travaille tant sur la collecte que sur le transport et l’élimination. Il faut aussi qu’ils sensibilisent la population. Cela prendra naturellement du temps.

Ne craignez-vous pas que la modernisation du traitement des déchets ne réduise le nombre d’emplois liés à cette activité?
Non, car la valorisation des déchets nécessite de la main-d’œuvre. Par ailleurs, ils ne parviennent actuellement à extraire qu’une faible partie des éléments recyclables. Ce n’est donc pas le travail qui manque.

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

L'actualité croquée par Herrmann