URBANISME

Micheline Calmy-Rey pose la première pierre de la Maison de la Paix

Par Sophie Simon le 24.10.2011 à 14:40

L’extension de l’Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) a été portée en symbole de la Genève internationale par la présidente de la Confédération lors de la cérémonie ce midi

«Ce projet démontre que les processus de paix ne sont pas des processus abstraits», a déclaré la présidente de la Confédération. «Un réservoir de savoir et d’aptitudes», qui selon Micheline Calmy-Rey, ne sera pas «un alignement froid de rectangles».

Pour rappel, la Maison de la Paix, située entre le chemin Rigot et la voie ferrée, abritera le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées, le Centre de politique de sécurité et le Centre international de déminage humanitaire. L’ensemble de 4500?m2, composé de quatre bâtiments en forme de pétales, offrira une bibliothèque, des salles de cours et une cafétéria.

Le chef du Conseil d’Etat a lui replacé ce projet dans son contexte: «Quelques jours après la pose de la première pierre de l’extension de l’OMC, quelques jours avant le premier coup de pelle du chantier du siècle, le CEVA, la Maison de la paix est le symbole d’une Genève qui construit.»

De son côté le maire de la Ville a salué une «vraie cohérence urbanistique» dans un quartier en pleine mutation, et a conclu son discours par une allusion d’ordre plus politique: «A l’heure où d’aucuns (Sandrine Salerno, ndlr) critiquent la présence de multinationales, je veux voir dans cette réalisation un formidable démenti.»

Le chantier commencé cet été devrait s’achever à l’automne 2013.

Sondage

Avec Belinda Bencic, la Suisse tient-elle sa nouvelle Martina Hingis?




Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce