EXAMEN

Permis de conduire: à 50 ans, de nouveaux tests!

Par AP le 03.02.2010 à 17:28

Le gouvernement renonce à l'idée d'imposer une formation continue aux conducteurs. Il entend par contre limiter la durée de validité du permis de conduire.

Rouler phares allumés de jour, interdire aux nouveaux conducteurs de boire la moindre goutte d’alcool avant de prendre le volant ou confisquer les bolides des chauffards et les munir ensuite d’une boîte noire: telles sont quelques-unes des mesures envisagées par le Conseil fédéral pour accroître la sécurité routière en Suisse.

L’idée d’astreindre tous les automobilistes à une formation continue a en revanche été abandonnée. Le catalogue définitif sera présenté d’ici la fin de l’année.
Chaque année, 480 personnes perdent la vie dans des accidents de la route en Suisse et 5 600 sont grièvement blessées. Ce macabre bilan a beau est en baisse depuis quelques années, il est "encore beaucoup trop élevé", a déclaré mercredi devant la presse à Berne le conseiller fédéral Moritz Leuenberger. C’est pourquoi le Conseil fédéral a décidé, en 2002 déjà, de lancer un vaste programme de mesures, baptisé "Via sicura". Après des années de travaux et au terme de la procédure de consultation, ce dernier est désormais à bout touchant. Le Département fédéral de l’environnement, des transports (DETEC) a été chargé d’élaborer, d’ici fin 2010, le message à l’intention du Parlement.

Changement majeur par rapport à la première mouture, "Via sicura" devra être mis en oeuvre sans recettes supplémentaires. L’augmentation prévue du supplément sur les primes d’assurances RC et l’affectation de la moitié des amendes perçues se sont en effet heurtées à une forte résistance. Ont également été recalées l’introduction d’un jour de formation continue obligatoire pour tous les conducteurs tous les dix ans, de même que la création de tribunaux de la circulation routière et la baisse des valeurs limite du taux d’alcool dans le sang pour les chauffeurs-livreurs. Les autres mesures ont trouvé grâce.

Boîte noire pour les chauffards

Au chapitre de la répression, il est prévu de confisquer les voitures des chauffards et de soumettre ces derniers à un examen pour vérifier leur aptitude à conduire. Une fois leur permis retrouvé, les chauffards devront en outre rouler durant cinq ans dans un véhicule équipé d’une boîte noire. Un cours d’éducation routière sera en outre obligatoire lors d’un premier retrait de permis pour conduite sous l’emprise de l’alcool ou de drogue et pour violation répétée des règles de la circulation routière.
S’agissant de la prévention, les mesures retenues vont de l’interdiction de consommer de l’alcool pour les nouveaux conducteurs au port du casque obligatoire pour les cyclistes jusqu’à 14 ans. Les enfants devront en outre attendre d’avoir sept ans avant de s’aventurer en vélo sur les routes. L’usage diurne des phares doit également être rendu obligatoire pour les voitures.

Renouveler son permis dès l’âge de 50 ans

Le gouvernement entend par ailleurs limiter la durée de validité du permis de conduire. Dès l’âge de 50 ans, il faudra passer un examen pour vérifier son aptitude à conduire. S’il est concluant, le "bleu" sera prolongé de dix ans en dix ans, sous réserve d’un test d’acuité visuelle. Dès 70 ans, il faudra en outre se soumettre, comme aujourd’hui, à un examen médical périodique.

Le programme "Via Sicura" prévoit également le renforcement des contrôles routiers, l’interdiction définitive des avertissements radars de nature commerciale et la suppression des points noirs et des endroits dangereux au niveau de l’infrastructure. Enfin, les policiers n’auront plus besoin d’effectuer des prises de sang pour déterminer le taux d’alcool: le Conseil fédéral est d’avis que les tests de l’haleine suffisent.

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce